Sweden Rock Festival 2019

Friday, 26 October 2018

CD Critics: Brainstorm - Midnight Ghost (2018)


(French Only!!)

Critique CD

Brainstorm – Midnight Ghost (2018)

Le groupe:
Andy B. Franck – Voix
Torsten Ihlenfeld – Guitare
Milan Loncaric – Guitare
Antonio Ieva – Basse
Dieter Bernert – Batterie

Les chansons:
01 - Devil's Eye

02 - Revealing the Darkness

03 - Ravenous Minds

04 -The Pyre

05 - Jeanne Boulet (1764)

06 - Divine Inner Ghost

07 - When Pain Becomes Real

08 - The Four Blessings

09 - Haunting Voices

10 - The Path

Brainstorm est un groupe qui vient directement de Stuttgart - Ulm – Heidenheim en Allemagne et qui a vu le jour en 1989. Fort de onze albums dans sa discographie, le groupe nous arrive aujourd’hui avec un douzième album qu’est Midnight Ghost. Le groupe officie dans un power métal très couillu et frôlant à quelques reprises une mince ligne vers le thrash métal. Pour moi Brainstorm est un des groupes du genre les plus sous-estimés ou méconnus de la scène métal, surtout en Amérique du Nord. Ce groupe possède un talent de composition et jusqu’à maintenant avec leur onzième album qui pourrait ravir des millions d’amateurs tellement il est pourvu d'un potentiel énorme et Midnight Ghost ne fait que confirmer mes dires. Justement en parlant de ce nouveau méfait du groupe, allons voir chanson par chanson ce que renferme ce petit bijou.

Le tout débute avec Devil’s Eyes, une rythmique rapide avec double caisse au rendez-vous. La voix d’Andy B. Frank est tout simplement adorable, on sent vite une forme de charisme dans sa voix. De fortes guitares solides qui mélangent un rythme soutenu et mélodique à la fois. Cette chanson ouvre la porte de l’album vers un horizon fort prometteur. Revealing the Darkness débute tout en douceur avec le piano et avec les belles mélodies provenant des guitares nous transportant vers une dynamique plus rythmée mais sans trop dépasser une trop grande ligne d’agressivité inutile. C’est le type de chanson qu’on peut aisément chanter en cœur. Ravenous Minds dont un vidéoclip est sorti en promotion de l’album est encore dans la même veine avec de bons rythmes soutenus mais avec toujours plusieurs parties mélodiques. C’est le genre de chanson qu’on risque d’entendre en concert. Ne vous méprenez pas, la pièce malgré son côté mélodique n’est pas dénudé de puissants riffs. The Pyre revient à des rythmiques plus soutenues et heavy, la double caisse provenant de la batterie ainsi que la basse sont très perceptibles, le chant est plus rapide et un excellent jeu des guitares. Les cœurs plus gras accompagne très bien la voix d’Andy B. Frank. Une pièce 100% Brainstorm. Jeanne Boulet (1764) est une histoire sur musique qui raconte un peu l’histoire de cette enfant qui aurait été la première victime de la fameuse bête du Gévaudan. Une chanson fortement ambiancée dans son ensemble sonore. Tout au long de la pièce on se sent emporter vers un autre monde. Le rythme demeure heavy mais sans trop dépasser le contexte de l’histoire, une batterie fortement présente. À son écoute vous allez être totalement conquis par cette chanson. Divine Inner Ghost revient avec des rythmiques plus saccadées mais très heavy, le genre de chanson ou le headbang démarre au quart de tour. Les cœurs sont magnifiquement interprétés et sont d’une belle efficacité. Une basse très audible. Du power métal à l’état pure. When Pain Becomes Real est la continuité de ce qu’on entend depuis le début, riffs puissants ici et là mélangée à de belles mélodies. Plus progressive selon moi dans son ensemble mais quand même heavy et puissante. Une pièce très entraînante. Bien que le rythme plus heavy retombe souvent à la mélodie plus douce, sa n’enlève absolument rien à l’efficacité de la chanson avec un magnifique solo de guitare inclu. The Four Blessings est plus rythmée, plus orientée vers un bon power métal. Selon moi une pièce construite sur mesure pour la scène et qui fera bouger beaucoup de têtes dans la foule. Le rythme est excellent et l’ensemble des instruments sont fort efficaces. Haunting Voices me ramène vite vers ce que Brainstorm composait par le passé incluant le son qui les catégorises. Rythme proche d’un thrash mais sans jamais déborder du power métal avec de belle mélodie. L’album se termine avec The Path. Avec son début acoustique on est en droit de penser que le groupe nous offres une ballade façon Brainstorm en fin de trame pour nous faire redescendre sur terre après tout ces rythmes puissants et heavy. La pièce est d’une douceur étonnante mais très bien rendue.

Brainstorm nous prouves encore une fois qu’ils ont encore en réserve beaucoup de talent pour la composition. Midnight Ghost est un album complètement abouti avec une production très solide. Beaucoup de chansons sembles construites pour la scène. Andy B. Frank possède une magnifique voix et son talent est incontestable sur cet album. Du côté des guitares, Torsten Ihlenfeld et Milan Loncaric forment un duo fort efficace avec une complicité de jeu incroyable. Comme je disais dans la critique des pièces, la basse et la batterie se complètent très bien et nous avons le droit à beaucoup de doubles caisses provenant de la batterie, ce qui confère encore plus de puissance aux chansons. Je vais mettre les liens vidéo du nouvel album en bas, mais profitez en pour écouter aussi les autres vidéos des albums précédants et vous deviendrais accros à Brainstorm.

Ma Note : 9/10

When Pain Becomes Real Videoclip: https://www.youtube.com/watch?v=LPZCOvk3-uI
Critique CD par Alain Labonte
Correction de texte par Sylvie Drolet
©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment