Sweden Rock Festival 2019

Tuesday, 11 December 2018

CD Critics: Metal Church - Damned If You Do (2018)




Critique CD

Metal Church - Damned If You Do (2018)

Le groupe:
Mike Howe – Voix
Kurdt Vanderhoof – Guitare
Rick Van Zandt – Guitare
Stet Howland – Drums
Steve Unger – Basse

Les chansons:
01 - Damned If You Do

02 - The Black Things

03 - By the Numbers

04 - Revolution Underway

05 - Guillotine

06 - Rot Away

07 - Into the Fold

08 - Monkey Finger

09 - Out of Balance

10 - The War Electric

Genre: Heavy Metal/Thrash Metal

Metal Church est un groupe de heavy thrash Américain qui n’a plus vraiment besoin de présentation, dont sa renommée vient des années 80 avec trois excellents albums. Le premier étant Metal Church en 1984, The Dark (1986). Deux albums chantés par le regretté David Wayne. Après huit albums, le groupe nous revient en 2016 avec XI qui, selon moi, revenait à l’origine sonore du groupe. Aujourd’hui, le groupe nous revient avec Damned if you Do que nous allons découvrir de ce pas.

Damned if you Do ouvre l’album avec des chants tribaux qui vont revenir tout au long de la pièce. On y retrouve un son lourd provenant de la batterie et un chant tranchant, qui est la marque de commerce du groupe, et des guitares avec des rythmiques bien heavy qui se mélangent à merveille avec de belles atmosphères plus nettes provenant de la guitare. The Black Things offre un tempo plus lent, mais tout aussi efficace. La voix demeure néanmoins criarde, mais plus basse au niveau de son interprétation. La guitare nous apporte un bel aspect mélodique sans jamais perdre en puissance. By the Numbers est nettement plus heavy, frôlant même le thrash à certains moments. Le chant est vraiment haut perché et criard. Une rythmique qui ne change pas trop mais qui demeure très heavy. Le son des guitares est plus clair et le solo est délectable. Revolution Underway est à classer dans un registre purement heavy métal. C’est une pièce qui saura ravir plusieurs amateurs qui aiment chanter les chansons. Les guitares sont plus mélodiques et offrent une atmosphère très agréable et, encore une fois, un excellent solo nous est offert. Guillotine revient avec une rythmique plus dure et plus rythmée dans son ensemble. Un excellent thrash. Une batterie survoltée et des guitares qui gardent un tempo vraiment rapide avec des riffs acérés. Un chant bien interprété accompagné de back vocaux. À certains moments de la chanson, on peut même y ressentir un coté plus jazzy avec de belles atmosphères provenant de la guitare. Rot Away garde le cap d’un gros métal lourd et puissant. La rapidité du rythme est au rendez-vous. Un chant très convaincant. Cette dernière forcera un headbanging assuré. Grace à une batterie rapide et directe, Into the Fold offre elle aussi un coté heavy et il s’y dégage une belle énergie plus sombre. Les guitares sont tout simplement puissantes et offrent différentes sonorités, mais aussi différents rythmes. Encore une fois un solo fort bien fait. Une chanson vraiment bien ficelée. Monkey Finger est dur pur métal avec une rythmique vraiment dynamique et soutenue. À son écoute, cela me ramène directement vers un métal des années 80. Je me suis laissé prendre au jeu de bouger mon corps et quasiment danser lors de son écoute. Une chanson qui devrait faire fureur sur scène. Out of Balance avec un rythme nettement plus rapide, est encore très heavy, mais de belles nuances ressortent des guitares. Les changements de rythmique sont efficaces et que dire encore de la voix qui se mélange à merveille avec les back vocaux. The War Electric est la dernière chanson de l’album. De très bon riffs provenant des guitares, une batterie puissante et lourde. Du côté vocale, c’est du lourd, le chant est à son apogée allant dans les très hautes notes. Une super chanson pour terminer un très bon album.

Les amateurs de Metal Church ne seront pas trop dépaysés avec Damned if you Do. Des guitares à la fois puissantes, mais aussi mélodique, à plusieurs endroits, mais qui inclue aussi de très bon solo. La batterie est fort solide et offre différente rythmiques dans l’ensemble du jeu. Une basse très audible et bien joué et que dire de la voix de Mike Howe, tout simplement parfaite. Il peut être très sombre dans sont chant, autant que dans les hautes et très criarde. Cet album comporte de belles variantes au niveau des compositions et c’est ce qui fait le charme de Damned if you Do. L’ensemble des compositions vont autant vers un heavy métal typé années 80, qu’un bon métal lourd et dur et qui peut aussi se transformer en thrash métal. Une belle production avec un son nettement plus net et épuré.

Ma Note: 8/10


Damned if you Do Vidéocliphttps://www.youtube.com/watch?v=Zy5q7bxzy0w 
By the Numbers Vidéocliphttps://www.youtube.com/watch?v=SZTPkSdOF5U 
Québec-Métal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal/
Critique CD par Alain Labonte
Correction de Texte par Annick Pelletier
©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment