Sweden Rock Festival 2019

Monday, 22 October 2018

CD Critics: Trollwar - Oath of the Storm (2018)


(French only!!)

Trollwar – Oath of the Storm (2018)

Style: Folk Death Metal

Le groupe:
Steeve JF: Guitare
Mathieu Chauvette : Guitare
Keven Villeneuve: Basse
Mathieu Pajo: Keyboard
Yanick Tremblay: Batterie
Simon-Pierre Fortin Leclerc: Voix
Jonathan Mathieu: Accordéon

Les chansons:
01 - Intro
02 - Summoning
03 - Into Shadows
04 - The Forsaken One
05 - In Defiance
06 - Hymn for the Vanquished
07 - Forgotten
08 - Omens of Victory
09 - Home of Forbidden Lore
10 - Shores of Madness
11 - Winter's Night
12 - Outro

Trollwar est un groupe originaire d’Alma au Lac Saint-Jean, le groupe est composé de sept musiciens, ce qui est plutôt rare au Québec, Trollwar officie dans un registre folk métal et un bon mélange entre le mélodique death métal et un bon death métal puissant, mais qui lorgne aussi vers un black métal. Un bon mélange de style quoi! Le groupe a fait ces débuts en 2011 avec un E.P. intitulé Bloodshed Forges avant de sortir officiellement leur premier album en 2013 qui s’intitule Earthdawn Groves. Un excellent album qui a donné la chance à Trollwar de faire ses marques dans le milieu du métal Québécois mais aussi dans celui du folk métal. Le groupe enchaîne les concerts ici et là mais il aura fallu au groupe cinq ans avant de sortir enfin leur deuxième album qu’est Oath of the Storm. L’adage dit toujours que le deuxième album est la pierre angulaire du groupe et que cela pourrait déterminer l’avenir du groupe. Alors ne perdons pas de temps et allons directement voir ce que renferme ce nouveau méfait de la part de Trollwar.

Le tout début par une introduction sombre digne des bons films d’horreur ou l’action se déroule sur la mer et soudain un cri monstrueux et fort épeurant survient et débute la chanson Summoning. Dès le départ on ressent très bien l’accordéon et le son est ultra rapide. La voix est criarde et puissante, le rythme des guitares est tout simplement sublime et les parties plus festives qui caractérise le folk métal offre une superbe ambiance. L’Album débute avec beaucoup de force et je vous promets un headbanging immédiat. Into Shadows est une pièce nuancée grâce au clavier en trame de fond mais ne perd aucunement de sa puissance. Une batterie ultra rapide. De belle partie mélodique ressortent des guitares. Un bon mélange sur cette chanson entre le chant growler et plus clair. On se laisse emporter très aisément par les parties plus mélodieuses. Une autre belle pièce a savourer d’urgence. The Forsaken One demeure dans la mouvance d’un excellent death métal mélodique mais sans jamais perde sa touche folk grâce à l’accordéon. Une chanson plus orientée a faire sauter à pied joint une foule en délire lors d’un concert. Certes il en demeure néanmoins qu’il y a certaines parties plus sombres et très heavy. In Defiance est complétement différente dans la rythmique, attention le côté folk reste très présent mais le rythme est plus ralenti mais sans rien enlever de sa puissance, au contraire, avec une voix qui demeure toujours aussi sombre et criarde. À certains moments la rythmique s’accélère et offre aussi une forte ambiance très appréciée. Hymn for the Vanquished est selon moi nettement plus sombre voir même orientée vers un black métal. Il y a toujours cette forte ambiance qu’on ressent grâce à l’ensemble des instruments. De belles parties mélodiques ressortent toujours des guitares. J’ai parlé d’un aspect plus black mais n’oublions pas le folk métal qui demeure fort présent dans certaines parties de la chanson. Forgotten offre une rythmique fort dynamique et entraînante dès le départ. Une pièce un peu moins sombre mais qui n’est pas dénudée de puissance. Même moi à son écoute j’en headbang à certains passages, c’est tout dire. Encore de belles parties mélodiques viennent agrémenter le tout. Omens of Victory démarre au quart de tour sur une rythmique endiablée. Une pièce vraiment heavy à souhait et une rythmique vraiment agréable a écouter. La voix offre toujours une atmosphère sombre mais grâce aux autres instruments, le mélange en fait une pièce fort bien construite. Encore une fois, de belles ambiances s’y dégage avec un rythme très entraînant. Home of Forbidden Lore reste un peu dans le même rythme que la pièce précédente, ou dirai-je qu’elle suit la mouvance de la précédente chanson. Un clavier qui crée une belle ambiance en toile de fond. L’accordéon aide énormément a crée cette belle ambiance. Encore une fois il y a un bon mélange entre la voix criarde et une voix plus claire. C’est le genre de chansons a faire chanter une foule lors d’un concert. Shores of Madness n’offre aucun répit et nous forces a bouger la tête dès le départ, mais attention la rythmique va devenir vite déjantée et très rapide pour ensuite revenir à un rythme plus heavy et sombre. Il y a plusieurs changements de rythmes sur cette pièce mais qui n’enlève jamais l’intérêt de l’auditeur. Encore une chanson fort bien interprétée. Winter’s Night démarre sur des blasts beat déchainés mais qui reviennent vite à un rythme puissant et heavy qui est fort ambiancé dut au clavier en trame de fond mais aussi aider par un accordéon fort bien joué. Certaines parties plus mélodieuses viennent ici et là et agrémentent le tout. Le jeu des guitares est tout simplement savoureux. Le tout se termine avec un Outro, un peut comme l’album a débuté mais cette fois-ci plus calme et relaxante, Quel belle façon de terminer un excellent album en beauté.

Avec Earthdawn Groves (2013), le groupe avait déjà prouvé qu’il pouvait rivaliser avec n’importe quel groupe du même genre, mais avec Oath of the Storm, ils nous démontrent qu’ils sont sérieux et qu’ils vont porter haut et fort le titre de leader du folk death black métal au Québec. Sans rien enlever aux autres groupes du même genre, ici le niveau de composition est très élevé. Je n’ai trouvé aucun point faible sur cet album. Du début à la fin, on est entraîné vers un joyeux monde tout en puissance et aussi en agressivité et agrémenté de belles parties mélodiques. La voix criarde est tout simplement majestueuse et convaincante. Les guitares peuvent passer d’une rythmique complètement rapide à souhait qu’aussi bien de façon mélodique. Grâce au clavier et a l’accordéon, ici sur cet album on a le droit à de savoureuses ambiances à la fois festives sur certains morceaux ou qui peuvent, surtout par le clavier, crée de belles ambiances plus sombres. Une batterie puissante et qui peut aller dans toutes les directions selon le rythme. Comme je disais plus haut. La qualité et le niveau des chanson est indiscutable. Que dire de la pochette de l’album. Tout simplement professionnelle et magnifique, crée par Nicolas Francoeur (Vorace Art). L’album sort en novembre 2018 et sera disponible sur toutes les plateformes inimaginables, mais je vous conseil d’acheter surtout le format CD. Québec-Métal ou moi-même (Alain Labonte) n’a jamais donné de note parfaite par principe, mais cette fois je me dois de passer outre mon principe et je vous recommande fortement, que dis-je, allez dès sa sortie, vous procurez ce magnifique bijou qu’est Oath of the Storm par Trollwar.

Ma note: 10/10


Summoning Audio Track Youtubehttps://www.youtube.com/watch?v=eZItiodIDM0
Critique CD par Alain Labonte
Correction de Texte par Sylvie Drolet
©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment