Bloodstock Festival 2018

Wednesday, 27 November 2013

Slayer (Nov 23rd 2013 at the Cepsum in Montréal)

French Review Only !!!

Le samedi vingt-trois novembre au soir, une foule de personnes se dirigeait vers le CEPSUM. Le monde en chandails à manche courte, en capuchon ont bravé le froid, et pourquoi? Slayer était en tête d’affiche ce soir-là avec invité Gojira et 4Arm. Une tournée nord-américaine qui a commencé le vingt-cinq octobre et comprend vingt-cinq arrêts. Montréal était leur vingtième arrêt sur cette tournée. Laissez-moi vous dire que c’était un spectacle vraiment incroyable.

Les portes ont ouvert à six heures et demie, mais les gens bravaient déjà le froid vers six heures, sinon plus. Le CEPSUM était rempli à rebord de fans qui n’attendaient que du bon thrash. Le concert a commencé à sept heures et demie comme prévu avec 4Arm pour lancer le bal. 4Arm est un groupe de thrash métal Australien qui comprend Danny Tomb – chanteur et guitare, Michael Vafiotis – batterie, Andy Hinterreiter – basse et James Munro – guitare. Relativement récent sur la scène métal mondial, le groupe s’est formé en 2004, et ont deux albums à leur actif. Ils ont fait la tournée américaine « Dark Roots of Thrash » avec Testament et Overkill. Il est parfaitement normal de comprendre après cela, pourquoi Slayer a choisi de partir en tourner avec eux. Dès leurs premières notes, on savait qu’ils allaient nous en mettre plein la vue. Ils ont commencé par l’intro « Sinn Macht Frei/While I lie Awake », un pur délice pour les oreilles. Tous au long de leur set, on ne pouvait pas s’empêcher d’être accroché par leur « riff » et solo, particulièrement pendent « Submission for Liberty », chanson titre de leur dernier album et que j’ai adoré. Leur transition entre chaque chanson était impeccable. L’impression que 4Arm à laisser sur les fans montréalais en était une très bonne puisqu’après leur set fini, de trente minutes, plusieurs personnes parlaient d’eux et avait beaucoup aimé ce qu’ils avaient entendu.



À huit heures et quart, Gojira est arrivé sur scène. C’était la deuxième fois cette année que Montréal accueillit nous cousin français. La dernière fois était en février et avant ça, ils nous en ont tous fait voir au Heavy MTL de 2012. Quand ils sont arrivés sur scène, ils ont eu droit à un accueil incroyable, la foule était vraiment en délire. L’énergie que nous leur avons envoyée était miroitée par leurs énergies sur la scène. Ils ont encouragé la scène locale métal et ce sont ces petites choses qui font qu’un groupe dégage et qui est apprécié par ses fans. Le monde « crowd surfais » tout au long de leur set, j’ai même eu droit à la baguette de Mario Duplantier, le batteur, qui a lancé une baguette durant la chanson l’Enfant Sauvage. L’ambiance sur le parterre était vraiment quelque chose. On a aussi eu droit aussi à « The Heaviest Matter of the Universe » ainsi que « Toxic Garbage Island ». Leur déplacement sur scène était excellent bien qu’il y avait seize amplificateurs de chaque côté de du batteur ce qui n’a rien enlevé aux mélodies incroyables de leurs chansons. Ils nous ont donné une prestation impeccable.



Une fois la scène libre de l’équipement de Gojira, une immense toile blanche a été descendue devant la scène. Le simple fait de ne pas savoir ce qui se passait derrière cette toile créait une anticipation palpable dans la foule. Le moment où les lumières se sont fermés et que des projecteurs projetaient Slayer sur la toile, la foule est devenue hystérique. Quand les premières notes de « Hell Awaits » se sont fait entendre, le rideau est tombé. On a eu droit à une scène incroyable avec quatre croix inversées qui pendaient du plafond, au-dessus de la scène. Avec près de trente ans d’expérience, on pouvait voir leurs expériences sur la scène, un bon mix d’interaction avec la foule et leur transition de chanson. Nous avons eu droit à plusieurs classiques de Slayer, dont « War Ensemble », qui a lancé la foule dans un immense « mosh pit », « Seasons in the Abyss » et au rappelle pour « Death Angel ». Au rappelle, l’affiche arrière a été changée pour une affiche de Heineken modifiée pour un hommage à Jeff Hanneman, un des membres fondateurs de Slayer, qui est décédé en mai de cette année. Un des moments incroyables de la soirée a été quand Tom Araya a essayé de parler à la foule, mais le monde était en extase et même le monde dans les estrades se levait pour acclamer ces vétérans du thrash et la seule chose qu’il a pu faire était d’absorber les cris de la foule. 



Une soirée incroyable qui est difficile à décrire, mais ce doit d’être vécu, on voit l’importance et l’influence de Slayer sur la scène métal avec le « gap » des générations qui sont présentes même après trente ans. Un gros merci à 4Arm, Gojira et Slayer de nous avoir fait vivre une soirée mémorable. Merci à Evenko de nous permettre de partager notre amour pour le métal. De la part de Quebec-Metal : Stay Metal!



Photos of 4Arm : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.639302922779271.1073742261.252549814787919&type=1

Photos of Gojira : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.639328119443418.1073742262.252549814787919&type=1

Photos of Slayer : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.639352312774332.1073742263.252549814787919&type=1

Revue : Jonathan Boudreau
Photos : Alain Labonte

No comments:

Post a Comment