Sweden Rock Festival 2019

Tuesday, 25 December 2018

Sabaton Open Air 2019 Bands announcments


In 2019, the Sabaton Open Air will took place again in Falun, Sweden between august 14th to august 17th. I was there last year as a journalist/Photographer and i can tell you that's a festival you don't have to miss, you're not sure yet, so see the band who are already set for the 2019 edition, and remember, more bands will be announced soon.






















So you still thinking after seeing that ? And remember, more will be announced soon...Over 40 bands
So all of you in North America and all other around the world, now it's time to buy you week-end passes on the link below, because if not, you will miss one of the best metal festival on the summer 2019. Because Quebec-Metal will be there again believe me!!

https://secure.tickster.com/en/hwjjg6vcm2ejcl3/products


Sabaton Open Air: http://www.sabatonopenair.net/?lang=en
Sabaton Open Air 2018 after movie: https://www.youtube.com/watch?v=hovxO1LxApo
Quebec-Metal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal/
Quebec-Metal Instagram: https://www.instagram.com/quebecmetalarchives/
Texte by Alain Labonte
©Québec-Métal
 

Monday, 17 December 2018

CD Critics: Ice Vinland - Asgard Steel (2018)



Critique CD

Ice Vinland - Asgard Steel (2018)

Le groupe:
Damïan Leif Thorson – Voix
Richie Blacksmith – Guitare
Loïss Darkstorm – Guitare
Yvin Baldrick – Basse
Sven Raudi – Drums

Les chansons:
01 - Reign of Gods

02 - Asgard 's Hymn

03 - All Together

04 - Devilish Road

05 - Patriot's Song

06 - The Greek Present

07 - Age of Steel

08 - Valhalla Gates

09 - One Day,We Shall Be Free

Genre: Epic Power Metal
Ice Vinland est un groupe de Québec qui performe dans un registre épic power métal de très grande qualité. Le groupe a fait ses premiers pas en 1998 avec l’album Masters of the Sea, mais il aura fallu un bon dix ans avant que leur deuxième album voit le jour. En effet, Vinland Saga n’est sorti qu’en 2008, mais ce fût un album qui a permis au groupe de recevoir ses premières notes de noblesse avec un album fort bien construit et avec des chansons d’excellente qualité. Ce qui semble être une coutume chez Ice Vinland est de sortir les albums qu’au dix ans, car c’est aujourd’hui en 2018 que sort enfin leur troisième opus qu’est Asgard Steel. Justement, nous avons tellement attendu cet album que nous allons de ce pas, voir ce qu’il renferme.

Reign of Gods est une introduction qui lorgne du coté folk et qui nous emmène tout doucement vers Asgard’s Hymn. C’est avec un rythme assez rapide que débute les hostilités. On ressent clairement un bon mélange entre le power métal et une certaine ambiance folk guerrière. Les mélodies sont fort efficaces et le jeu de la batterie complètement soutenu et rapide. Une voix très bien interprétée. En milieu de piste, le rythme ralenti ce qui lui apporte un aspect plus folk. Le solo est d’une belle fraicheur et exécuté de main de maitre. All Together débute tout en puissance et est vraiment heavy. Les riffs de guitare sont vraiment convaincants. Il y a de belles ambiances provenant du clavier et la voix est toujours aussi bien interprétée. La puissance qui se dégage de cette chanson est tout simplement savoureuse.  Devilish Road reste dans la même cadence avec des riffs puissants et heavy. C’est un rythme qui force le headbang à plusieurs reprises. Même si le rythme change à plusieurs reprises, la puissance qui se dégage de la pièce n’en n’est nullement affectée. J’oserais même affirmer qu’à certains moments, on y ressent un certain aspect plus progressif qui se mélange bien à l’ensemble de l’œuvre. Patriot’s Song, malgré un lent début, nous offre une pièce d’anthologie purement heavy et rapide. La chanson est très festive. Les guitares sont vraiment puissantes et nous offrent un excellent solo. C’est le genre de chansons plus épic que j’aime entendre. La rythmique offerte par la batterie est extrêmement rapide. Une chanson qui fera assurément effet sur scène. The Greek Present débute tout en douceur. La voix est vraiment magnifique et convaincante dans son interprétation. Le rythme monte, un peu plus heavy en milieu de piste, mais garde quand même ce beau coté mélodique de la pièce. De très beaux jeux provenant des guitares incorporées à certaines ambiances incluent dans la chanson sont tout simplement délectable. Age of Steel revient vite au galop avec des riffs puissants et rapides. De bon break down à certains moments. Une voix criarde, mais hyper efficace. Vous avez le gout de chanter avec le groupe, alors cette chanson est faite pour vous. On se laisse entrainer aisément par cette pièce. Valhalla Gates est une introduction avec comme fond de trame un coté folk qui va nous mener directement à la dernière pièce de l’album qui est One Day, We Shall Be Free. Ça débute avec de puissantes guitares, qui nous dirigent vers une rythmique soutenue de la part de tous les instruments. Encore sur cette chanson, je ressens un coté plus progressif, mais sans jamais rien enlever à son aspect heavy. Les guitares nous offrent souvent des riffs plus décousus, mais forts efficaces. Une très bonne chanson pour terminer l’album.

Vinland Saga était un album de haute qualité, mais ici avec Asgard Steel, Ice Vinland a réussi un album quasi parfait au niveau des compositions, mais surtout de l’interprétation en général. Les guitares sont tout simplement puissantes et nous offrent de magnifiques nuances, mais il ne faut pas oublier aussi les beaux solos qui nous sont offerts. La voix est très bien interprétée, mais surtout fort convaincante. La batterie est magnifiquement interprétée et est très bien accompagnée par la basse. Le niveau de composition est tout simplement magistral. Une très bonne production avec un son clair, mais hyper heavy. La seule demande que j’ai à faire au groupe, est S.V.P. n’attendez pas un autre dix ans pour nous offrir un album. Québec-Métal vous recommande fortement cet album.

Ma note: 9.5/10

 
Patriot's Song Videocliphttps://www.youtube.com/watch?v=BhFp1FS388I 
Critique CD par Alain Labonte
Correction de texte par Annick Pelletier
©Québec-Métal 

Tuesday, 11 December 2018

CD Critics: Metal Church - Damned If You Do (2018)




Critique CD

Metal Church - Damned If You Do (2018)

Le groupe:
Mike Howe – Voix
Kurdt Vanderhoof – Guitare
Rick Van Zandt – Guitare
Stet Howland – Drums
Steve Unger – Basse

Les chansons:
01 - Damned If You Do

02 - The Black Things

03 - By the Numbers

04 - Revolution Underway

05 - Guillotine

06 - Rot Away

07 - Into the Fold

08 - Monkey Finger

09 - Out of Balance

10 - The War Electric

Genre: Heavy Metal/Thrash Metal

Metal Church est un groupe de heavy thrash Américain qui n’a plus vraiment besoin de présentation, dont sa renommée vient des années 80 avec trois excellents albums. Le premier étant Metal Church en 1984, The Dark (1986). Deux albums chantés par le regretté David Wayne. Après huit albums, le groupe nous revient en 2016 avec XI qui, selon moi, revenait à l’origine sonore du groupe. Aujourd’hui, le groupe nous revient avec Damned if you Do que nous allons découvrir de ce pas.

Damned if you Do ouvre l’album avec des chants tribaux qui vont revenir tout au long de la pièce. On y retrouve un son lourd provenant de la batterie et un chant tranchant, qui est la marque de commerce du groupe, et des guitares avec des rythmiques bien heavy qui se mélangent à merveille avec de belles atmosphères plus nettes provenant de la guitare. The Black Things offre un tempo plus lent, mais tout aussi efficace. La voix demeure néanmoins criarde, mais plus basse au niveau de son interprétation. La guitare nous apporte un bel aspect mélodique sans jamais perdre en puissance. By the Numbers est nettement plus heavy, frôlant même le thrash à certains moments. Le chant est vraiment haut perché et criard. Une rythmique qui ne change pas trop mais qui demeure très heavy. Le son des guitares est plus clair et le solo est délectable. Revolution Underway est à classer dans un registre purement heavy métal. C’est une pièce qui saura ravir plusieurs amateurs qui aiment chanter les chansons. Les guitares sont plus mélodiques et offrent une atmosphère très agréable et, encore une fois, un excellent solo nous est offert. Guillotine revient avec une rythmique plus dure et plus rythmée dans son ensemble. Un excellent thrash. Une batterie survoltée et des guitares qui gardent un tempo vraiment rapide avec des riffs acérés. Un chant bien interprété accompagné de back vocaux. À certains moments de la chanson, on peut même y ressentir un coté plus jazzy avec de belles atmosphères provenant de la guitare. Rot Away garde le cap d’un gros métal lourd et puissant. La rapidité du rythme est au rendez-vous. Un chant très convaincant. Cette dernière forcera un headbanging assuré. Grace à une batterie rapide et directe, Into the Fold offre elle aussi un coté heavy et il s’y dégage une belle énergie plus sombre. Les guitares sont tout simplement puissantes et offrent différentes sonorités, mais aussi différents rythmes. Encore une fois un solo fort bien fait. Une chanson vraiment bien ficelée. Monkey Finger est dur pur métal avec une rythmique vraiment dynamique et soutenue. À son écoute, cela me ramène directement vers un métal des années 80. Je me suis laissé prendre au jeu de bouger mon corps et quasiment danser lors de son écoute. Une chanson qui devrait faire fureur sur scène. Out of Balance avec un rythme nettement plus rapide, est encore très heavy, mais de belles nuances ressortent des guitares. Les changements de rythmique sont efficaces et que dire encore de la voix qui se mélange à merveille avec les back vocaux. The War Electric est la dernière chanson de l’album. De très bon riffs provenant des guitares, une batterie puissante et lourde. Du côté vocale, c’est du lourd, le chant est à son apogée allant dans les très hautes notes. Une super chanson pour terminer un très bon album.

Les amateurs de Metal Church ne seront pas trop dépaysés avec Damned if you Do. Des guitares à la fois puissantes, mais aussi mélodique, à plusieurs endroits, mais qui inclue aussi de très bon solo. La batterie est fort solide et offre différente rythmiques dans l’ensemble du jeu. Une basse très audible et bien joué et que dire de la voix de Mike Howe, tout simplement parfaite. Il peut être très sombre dans sont chant, autant que dans les hautes et très criarde. Cet album comporte de belles variantes au niveau des compositions et c’est ce qui fait le charme de Damned if you Do. L’ensemble des compositions vont autant vers un heavy métal typé années 80, qu’un bon métal lourd et dur et qui peut aussi se transformer en thrash métal. Une belle production avec un son nettement plus net et épuré.

Ma Note: 8/10


Damned if you Do Vidéocliphttps://www.youtube.com/watch?v=Zy5q7bxzy0w 
By the Numbers Vidéocliphttps://www.youtube.com/watch?v=SZTPkSdOF5U 
Québec-Métal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal/
Critique CD par Alain Labonte
Correction de Texte par Annick Pelletier
©Québec-Métal