Bloodstock Festival 2018

Wednesday, 23 September 2015

Concert Review: Queensryche live in Quebec City (sept 17th 2015)


(english will follow)



Queensrÿche a L’Impérial Bell, Québec – 17 septembre 2015

L’atmosphère festive qui règne dans la vieille capitale depuis le début de la semaine continue ce soir avec le retour de la formation Queensrÿche à l’Impérial Bell en compagnie de Metalord en première partie. Comme le dernier passage de la formation de Seattle remonte à 2003, il est tout à fait normal de retrouver plusieurs amateurs qui attendent avec impatience l’ouverture des portes de la salle de spectacle. 


La formation Metalord arrive sur scène devant une grande foule qui ne sait pas trop à quoi s’attendre, car même s’ils sont un groupe local, peu de gens connaissent leur musique. Le chanteur (Marc) et le batteur (A-J) demandent régulièrement à la foule de faire plus de bruit et plus leur prestation avance, plus la foule est démonstrative. Le groupe est dynamique sur scène et a beaucoup de plaisir à joueur pour ce qui est leur plus gros auditoire. Le style thrash et l’énergie dégagée par les pièces Devil’s Legacy, Kiss My Eyes et la pièce titre de leur premier album (Speed Of Life) sont grandement appréciée par la foule. Même si l’éclairage était un peu trop sombre en début de prestation, cela est vite réglé et n’empêche pas les amateurs de démontrer leur enthousiasme pour leur musique. Metalord est un groupe à découvrir et il ne sera pas surprenant de les revoir sur scène dans un avenir rapproché.

 
La foule réserve un accueil très bruyant à la formation Queensrÿche aussitôt qu’elle arrive sur scène. C’est donc avec l’enchaînement des pièces Anarchy X, The Needle Lies et Breaking The Silence que le groupe de Todd La Torre conquit d’emblée la foule de l’Impérial Bell. La voix de ce dernier est excellente et est comparable à celle de Geoff dans ses belles années avec le groupe. Le retour sur les vieux succès du groupe continu avec Walk In The Shadows, En Force et Warning. Les amateurs surprendront le groupe lors de cette dernière en chantant les paroles avec Todd du début à la fin. Michael Wilton se retrouve seul sur scène quelques instants afin de jouer l’introduction de la célèbre pièce Silent Lucidity, au grand plaisir de la foule qui s’époumonera à chanter encore une fois avec Todd. La formation profite aussi de cette tournée pour jouer des titres plus récents comme Where Dreams Go To Die (de leur album éponyme paru en 2013) ainsi que le premier extrait (Arrow Of Time) de leur nouvel album intitulé Condition Human. Même si l’on remarque que les amateurs connaissent moins ces compositions, ces dernières sont très bien accueillies par la foule. Maintenant que la promotion des compositions plus récentes est faite, nous avons maintenant droit à des générateurs de frissons comme I Don’t Believe In Love, NM156 et The Lady Wore Black. Les musiciens sont très dynamiques sur scène, plus particulièrement Parker Lundgren qui n’hésite pas à jouer sur le bord de la scène et à interagir avec la foule tout au long de leur prestation. Les excellentes Eyes Of A Stranger et Empire survolteront encore une fois la foule qui a maintenant très chaud. Eddie Jackson donnera donc des bouteilles d’eau à la foule afin de leur donner un second souffle pour le rappel. Ce dernier est consister des excellents Queen Of The Reich, Jet City Women et Take Hold Of The Flame.

Pour ceux qui avaient des doutes, Queensrÿche est bel et bien de retour et ils sont aussi bons qu’à leur apogée! Plusieurs amateurs ont fait quelques heures de route afin de voir cette performance en tête d’affiche et ils ont été comblés. S'il faut se fier aux sourires des membres du groupe lors de leur prestation, on ne devrait pas attendre encore douze ans avant de revoir le groupe!


Review: Albert Lamoureux
Photos de Metalord by: Marie-Josée Boisvert
Désolé aucune photos de Queensrÿche  
Impérial Bell: http://imperialbell.com/
 ©Québec-Métal  




Queensrÿche at L’Impérial Bell, Québec – September 17th 2015

There festive atmosphere that reigns in the City Of Quebec since the beginning of the week has reached the Imperial Bell theater for the long awaited return of Queensrÿche with Metalord as opening act. The last time the band hailing from Seattle played here was way back in 2003, so it is only normal to find several fans waiting impatiently for the doors of the venue to open.

The band Metalord arrives on stage in front of a big crowd which does not know what to expect, even if they are a local band, few people know their music. The singer (Mark) and the drummer (A-J) ask for the crowd to make more noise several times and as their show progresses, the louder the crowd gets. The members are dynamic on stage and have a lot of pleasure playing in front of their biggest audience. The thrash influences and the energy of Devil's Legacy, Kiss My Eyes and the title track of their first album (Speed Of Life) are greatly appreciated by the crowd. Even if the lights are a little too dark in the beginning of their performance, it is quickly a thing of the past and it does not stop the fans to show their enthusiasm for their music. Metalord is a band well worth listening to and that will be seen again on stage in the near future.

The crowd becomes very loud as soon as Queensrÿche gets on stage. It is with the successions of Anarchy X, The Needle Lies and Breaking The Silence that the band led by signer Todd La Torre gets the attention of crowd of the Imperial Bell theater. Todd’s voice is very good and is comparable to that of Geoff’s in his glory years with the band. The band continues to play old songs like Walk In The Shadows, En Force and Warning. The fans surprise the band during this last one by singing the words with Todd from start to finish. Michael Wilton is the only one on stage when he plays the melody of their biggest hit (Silent Lucidity), for the huge pleasure of the crowd that does not hesitate to sing their lungs out once again with Todd. The band also takes this opportunity to play recent songs like Where Dreams Go To Die (from their self-titled album released in 2013) as well as the first single (Arrow Of Time) of their new album called Condition Human. Even if these newer songs are not as known by the fans, they are well received and flow very well with the older songs. Now that the promotion of newer songs is a thing of the past, the band plays a succession of shiver generating classics like I Don’t Believe In Love, NM156 and The Lady Wore Black. The musicians are very dynamic on stage, more particularly Parker Lundgren that does not hesitate to play on the edge of the stage and interact with the crowd throughout their performance. The very good Eyes Of A Stranger and Empire will boost once again the crowd which is now very sweaty from all this head banging.  Eddie Jackson throws many water bottles in the crowd in order to give them a second breath for the encore. This will consist of Queen Of The Reich, Jet City Women and Take Hold Of The Flame.

For those who had doubts, Queensrÿche is back and they are also as good as ever! Many fans drove a few hours to see them do a headline show and were not disappointed at all. The band did not know what to expect from this off date in Quebec City, but, judging by the huge smile of the band members on stage, I’m pretty sure we will not have to wait another twelve years before seeing them again!

Review: Albert Lamoureux
Photos of Metalord by: Marie-Josée Boisvert
Sorry no photos of Queensrÿche
Impérial Bell: http://imperialbell.com/
 ©Québec-Métal  

No comments:

Post a Comment