Bloodstock Festival 2018

Monday, 12 September 2016

Cd Critics - Chariots of the Gods - Ages Unsung (2016)


(french only)



Critique CD

Chariots of the Gods – Ages Unsung (2016)

Le groupe :
Chris Therien - vocals
Mathieu St-Amour - guitar & backup vocals
Rock Déziel - guitar
Payam Doryani - bass & backup vocals
Dave Gravel - drums

Les Chansons :
01 – Primordial Dawn
02 – Tusk
03 – Of Prometheus and the Sacred Flame
04 – War of the Gods
05 – As the Sky Falls
06 – Resurrection
07 – Through Darkness and Decay
08 – Into Oblivion
09 – New World
10 – Ages Unsung

Chariots of the Gods nous arrive enfin avec leur nouvel album qui s’intitule Ages Unsung mais cette fois-ci avec une formation au trois quarts modifiés. En effet si on exclut Payam Doryani a la basse et Mathieu St-Amour à la guitare, tout le reste du groupe est du nouveau sang au sein de la formation de la belle région de l’Outaouais. Sans dénigré l’ancienne formation, je me dois de préciser comme vous pourrez le lire dans la critique ci-bas que ce changement est et as été nettement bénéfique pour la formation. Mais avant de statuer sur le résultat final, alors directement voire ce que Ages Unsung as à nous offrir.

Le tout débute par l’introduction qu’est Primordial Dawn, une intro des plus classique avec trame de fond avec piano qui nous leurre, car plus elle avance et plus elle devient heavy et va vite s’enchainer avec la magnifique pièce Tusk qui est une chanson hyper mélodique dans son ambiance mais du côté rythmique c’est une toute autre forme qu’elle prend, énergique et heavy. Du côté de la voix on peut savourez ce changement entre voix clair et plus criarde. Les guitares sont hyper efficaces et leurs changements de rythme impose le respect et on ne peut s’empêcher d’headbanger même devant son écran d’ordinateur alors on s’imagine vite les fracas qu’elle causera sur scène. (Le groupe joue cette pièce en live depuis janvier 2016). Of Prometheus and the Sacred Flame débute lentement pour se diriger vers une rythmique plus lourde et nettement vers le death mélodique. Encore une fois les guitares emmènent une énergie mais aussi une mélodie sublime. La voix toujours aussi haute perché se marie bien à l’ensemble de la chanson. War of the Gods suis la logique emprunter à la chanson précédente, toujours aussi énergique et puissante, un bon mélange ici avec la voix criarde et les back vocaux claire. Un bon mélange entre différent style qui tantôt peut etre groovy voir légèrement thrash que death méodique avec des solos de guitare subliment bien fait et solide. Une autre magnifique chanson que plaira aux fans de ce style. As the Sky Falls est plus déjanter et rapide par moment, mélangeant voix criarde aux voix plus claire. Les mélodies sont au rendez-vous et vraiment savoureuse, comme je le disais pour cette chanson, la rythmique est souvent rapide mais ici et là le rythme ralenti sans rien enlever au contenu global de la chanson. Ressurection reste dans la même ligner et parfois me fait penser a du Bullet for my Valentine ou Avenged Sevenfold sur vitaminé ce qui en soit n’est pas une mauvaise chose. Une belle ambiance ressort de cette pièce avec encore une fois de magnifique solo de guitare. Through Darkness and Decay débute plus mélancolique voir ballade, le jeu des guitares nous emporte aisément dans un univers différent, ce qui fait du bien, attention le coté heavy demeure quand même la mais lui apporte une dimension plus complète et efficace jusqu’au moment où la basse s’emporte et la rythmique deviens plus rapide sans perde par contre son côté mélodique qui lui donne ce petit gout de tendresse qu’on recherche dans une ballade. Into Oblivion reviens vite vers un heavy puissant et ambiancé comme on nous y as habituer depuis le début de l’album, des riffs de guitare accrocheur, voix criarde, rythmique dynamique et rapide tout en restant mélodique dans son ensemble. New World débute avec en toile de fond piano et voix narrative qui dure environ une minute et là on ressent quasiment une chanson de Children of Bodom dès les premières notes, rapide avec de belle mélodie venant des guitares. Una autre chansons qui selon moi a sa place sur scène et qui pourrait faire des ravages surtout avec des guitares endiablées. Le tout se termine avec la pièce titre qu’est Ages Unsung, le groupe nous ramène l’excellent mélange entre voix criarde et claire qui plaira à plus d’un j’en suis sûre, rythmique dynamique et ultra heavy, une excellente façon de terminer cet album.

 
Chariots of the Gods viens de nous pondre un album d’une haute qualité et avec ce nouveau groupe si j’ose dire, due au fait d’une formation quasi complètement remanier, nous démontre ici leur sérieux et la qualité de leur composition. C’est un immense pas en avant que le groupe viens de faire et peut et pourra aspirer jouer dans les grandes ligues du métal mondial. Un nouveau chanteur qui est capable de chanter autant avec une voix hautement perché que claire, une paire de guitariste qui se complète à merveille et qui maitrise leur instrument d’une façon magistral avec une talent inouïe. Ages Unsung est un album sans faille selon moi et si cette formation reste telle quel, sans changement de personnel, il est promis à un grand avenir. Québec-Métal vous recommande fortement cet album mais surtout de les voir sur scène et vous comprendrai qu’ils aiment ce qu’ils font.

Ma note : 9/10

Chroniqueur: Alain Labonte
Chariots of the Gods: http://www.chariotsofthegods.net/
Chariots of the Gods Facebook: https://www.facebook.com/ChariotsoftheGods/
©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment