Bloodstock Festival 2018

Tuesday, 15 September 2015

Festival review: Motocultor day 2 (St-Nolff, Bretagne, France - august 15th 2015)


(english will follow)



Motocultor Festival – Jour 2 (15 août 2015 – St-Nolff, Bretagne, France)

Après avoir vécu une première journée de découverte, le jour 2 s’annonce comme étant plus trash et death métal et je serai en terrain très connu. Une très belle journée ensoleillée et festive nous attend au Motocultor.

La journée commence en force avec le groupe Arcania. Ce band fait un trash death foutrement efficace qui, à certains moments, me fait beaucoup penser a Trivium (qui sera à l’honneur lors de la troisième journée). Que demander de mieux pour un réveil puissant et très rythmé pour tous festivaliers qui ont fêtés une partie de la nuit? Direction ensuite vers la Supositor Stage ou les trasheux de Crisix venant d’Espagne nous apporte un trash old school d’excellente qualité. Les musiciens du groupe sont souriants et s’amusent sur scène. Le groupe nous fait faire du Head banging à souhait et a su, malgré la scène réduite, se l’approprier complètement. Solo à l’emporte-pièce et rythmique endiablée, voix du chanteur très criarde, du trash métal comme on l’aime. C’est maintenant au tour d’Avulsed de prendre d’assaut la scène et de nous offrir une prestation teintée de brutalité et d’un death métal fort puissant et à la fois sombre. Blast beats à souhait avec quand même, malgré la brutalité de leur musique, une certaine rythmique dynamique. Prestation réussi et qui m’a convaincu de la part d’Avulsed.

ARCANIA
 
En ce jour 2 du Motocultor, on a le droit à une magnifique journée ensoleillé et chaude ce qui agrémente encore plus le plaisir de se promener sur le site et de rencontrer des gens merveilleux. C’est maintenant au tour du groupe Français Kronos de prendre position sur la Dave Mustage avec leur brutal death métal. Que ce soit les pièces Bringers of Disorder ou Mashkhith qui ouvre le bal, la brutalité et la technicité sont vraiment au rendez-vous.  Le chant vraiment guttural du chanteur est tellement puissant qu’à certains moments, celui-ci a un regard quasi diabolique. Très bonne prestation.

KRONOS
  
Angelus Apatrida, que j’adore et rêvais de voir sur scène, est maintenant un souhait réalisé. Ce groupe vient d’Espagne et officie dans un trash métal lorgnant entre le Bay Area et le style européen, ce qui fait une belle mixture. Le groupe profite d’un son puissant et a la foule dans sa poche. Que ce soit du nouvel album Hidden Evolution ou de l’album Give E’m War, toutes les chansons les plus puissantes et trash ont été jouées, à ma grande joie.  Les membres du groupe sont souriants et démontrent nettement leur plaisir d’être au Motocultor pour la énième fois.  Jusqu’à maintenant, ce fut une des prestations les plus appréciée et efficace de la journée. C’est avec un chapeau de Cow-boy à la tête que le chanteur de One Last Shot fait son entrée sur la Dave Mustage sur un métal teinté de Rock ‘n’ Roll quand même assez puissant.  Le groupe a un beau répertoire à nous offrir et du coté scénique; c’est simple, mais le tout passe à merveille.

ANGELUS APATRIDA
  
Tous ceux qui ont déjà entendu parler ou vu, voir même écouter Tankard sauront que c’est un groupe à prendre à la légère, pas du côté musical, mais parce que les musiciens du groupe ont un plaisirs fou sur scène et c’est exactement ce qui c’est passé sur la scène Supositor. Côté musique; c’est la perfection. Un trash allemand old school comme on connaît bien. Mais c’est surtout du côté scénique qu’il faut se réjouir, car Tankard nous offre du rire, de la joie et, comme à l’habitude, un chanteur qui s’amuse à nous montrer sa belle bedaine de bière. Une prestation que je ne suis pas prêt d’oublier tellement tous les éléments pour en faire un concert parfait y étaient. Sodom à poursuivi la journée sur la Dave Mustage.  Naturellement, ici, on sait déjà à quel genre de trash on aura droit de la part des trois membres du groupe.  Plusieurs classiques sont joués. Le groupe pousse même l’audace de jouer un classique du Rock’n’Roll qu’est Surfin’ Bird et croyez-moi la foule est complètement conquise et s’adonne au headbang et à des mosh pit à souhait.  Tout y est. Il y a une superbe bannière à l’effigie du groupe qui couvre le fond de la scène et les membres du groupe, malgré le fait qu’ils ne sont que trois, occupent l’entièreté de la scène au plus grand plaisir de votre hôte ci-présent.

SODOM
  
Après l’avoir vu à l’Amnésia Rockfest à Montebello (grand festival nord-américain qui se déroule en même temps que le Hellfest) en juin dernier, c’est au tour de Carcass de fouler les planches de la Dave Mustage. Tout y est, grande bannière au couleur blanche avec des effets d’outils et contrairement à la dernière fois ou je les ai vus,  le groupe profite d’une plage horaire ou l’éclairage sera de mise et plus approprié.  Le tout débute par la pièce Unfit for Human Consumption qui est précédé du bonjour en français svp. Très belle marque de respect venant de Carcass envers les fans du Motocultor. On a le droit à des chansons comme This Mortal Coil, Exhume to Consume et beaucoup de classiques venant de la belle discographie du groupe. La foule est complètement déchaînée et s’amuse comme Larron en foire. Une prestation qui restera dans les souvenirs de tous les amateurs de Carcass.

CARCASS
  
Moi je termine ma journée avec nul autre que le groupe Death DTA qui est une forme d’hommage au travail de Chuck Schuldiner. Le chanteur du groupe ressemble à Chuck à s’y m’éprendre. À la batterie, nous avons nul autre que, Gene Hoglan. Alors, vous pouvez être sûr que la puissance était au rendez-vous du côté percussion. Des classiques comme Symbolic sont joués majestueusement. Une prestation remplie de souvenirs que tous les amateurs du groupe défunt Death savourent avec joie et le démontrent fortement dans la fosse avec des mosh pit sans arrêt. Malheureusement la soirée n’était pas terminé, mais le foutu décalage horaire ne cesse de me rattraper. J’ai dû manquer, à cause de la fatigue, les prestations de Brujeria et God Seed.

DEATH DTA
  
Une deuxième journée qui c’est superbement passée avec des groupes de qualité et une température idéal.  Jusqu’à maintenant, le Motocultor me prouve que ce n’est pas la grosseur qui compte, mais la qualité. Et ici, c’est ce qu’on a le droit de voir et d’entendre, si on exclut certain petits incidents soit à cause de la grande chaleur ou des blessures mineurs dû au mosh pit. Une autre journée où je dis mission accomplie.

Québec-Métal Facebook: https://www.facebook.com/Québec-Métal-252549814787919
Correction de texte: Mélanie Goulet
Chronique: Alain Labonte
Photos: Alain Labonte
©Québec-Métal


SCÈNE DAVE MUSTAGE
 
  
Motocultor Festival - Day 2 (August 15, 2015 - St Nolff, Brittany, France)

After spending the first day exploring, Day 2 promises to be more trash and death metal and I will be in very familiar ground.  A beautiful sunny and festive day awaits us Motocultor.

The day begins in strength with Arcania band. This band makes really good trash death metal which, at times, makes me think of Trivium (who will be on stage on the third day).  What could be better for a very rhythmic and powerful revival for all festival goers who celebrated part of the night? Then I took the direction to the Supositor stage were the trashers of Crisix from Spain brings us an old school trash metal of excellent quality. The band members are all smiling and having fun on stage. The band makes us head banging and despite the small stage, was able to appropriate it completely.  We had solo with punches and frenzied rhythm, very shrill voice of the singer; trash as we like.  It is now the turn of Avulsed to storm the stage and give us a performance tinted with brutality and strong powerful, dark at times, death metal. Blast beats at will with at the same time, despite the brutality of the music, a certain dynamic rhythm. It was a successful performance. Avulsed convinced me.

CRISIX
  
On this day 2 of Motocultor, we have the right to a beautiful sunny and warm day which further complements the pleasure of walking on the site and meet wonderful people. Now is the turn of Kronos French band to take position on the Dave Mustage with their brutal death metal. Whether it is the songs The Bringers of Disorder or Mashkhith for opening the ball, brutality and technicality is really there. The singer who really uses a good growling is so powerful that at times he has almost devilish look. It was a very good performance.

AVULSED
  
Angelus Apatrida, that I love and dreamed of seeing on stage, is now a realized wish. This band comes from Spain and officiates in some trash metal peeping between the Bay Area and the European style, which is a nice mixture. The band enjoys a powerful sound and has the crowd in his pocket. Whether from the new album Hidden Evolution or the Give E'm War album, all of the most powerful and trash songs were played, to my delight. The band members are smiling and clearly demonstrate their pleasure to be at Motocultor for the umpteenth time. So far, this was one of the most popular and effective performance of the day.  It is wearing a Cowboy hat that the singer of One Last Shot entered the Dave Mustage stage on a stained metal Rock 'n' Roll, still pretty powerful. The band has a beautiful repertoire to offer us and on the scenic side; it's simple, but everything flows perfectly.

ONE LAST SHOT
  
Everyone who has ever heard or seen, or even listen to Tankard will know that it is a band to be taken lightly, not on the musical side, but because the musicians of the band have crazy fun on stage and that's exactly what happened on the Supositor stage. Musically; it’s perfection. An old school German trash that is familiar. But it is more on the scenic side that we must rejoice because Tankard gives us laughter, joy and, as usual, a singer who likes to show us his beautiful beer belly. This was a show that I'm not ready to forget, because all of the elements to make it a perfect concert were there. Sodom continued the day on to the Dave Mustage stage. Of course, here, we already know what kind of trash we will be entitled by the three members of the band. Several classics are played. The band pushes even the audacity to play a classic Rock'n'Roll that is Surfin 'Bird and believe me the crowd is completely conquered and devotes itself to head bang and in mosh pit at will. Everything is there. There is a great banner with the image of the band that covers the back of the stage and the band members, although they are only three, occupies the whole scene to the delight of your host here present.

TANKARD
  
After seeing it at Amnesia Rockfest in Montebello (large North American festival that takes place at the same time as the Hellfest) last June, it was Carcass turn to step onto the the Dave Mustage stage. Everything is there, great white banner with tools effects and unlike the last times I saw them, the band enjoys a good schedule planning with more appropriate lighting. It begins with Unfit for Human Consumption song, which is to be preceded by the hello in French. This was a very nice respect mark from Carcass to the fans of Motocultor. We have the right to songs like This Mortal Coil, Exhume to Consume and lots of classics from the band's beautiful discography. The crowd is completely unchained and has fun at the fair as thief. It was a performance that will remain in all the Carcass fans memories.

I ended my day with none other than Death DTA band which is a form of tribute to the work of Chuck Schuldiner. The lead singer looks like Chuck a lot. On drums, we have none other than Gene Hoglan. So you can be sure that the power was present on the percussion side. Classics like Symbolic song are played majestically. It is a show full of memories that the fans of the deceased band Death relish with joy and strongly demonstrate it in constant mosh pit. Unfortunately the evening was not over, but the damn time difference continues to catch me. I had to miss because of fatigue, Brujeria and God Seed shows.

LA QUÉBEC-MÉTAL TENTE
  
This was a second day that went superbly well with quality bands and perfect weather. To date, the Motocultor proves that it's not the size that counts, but the quality. And here is what we have the right to see and hear, if we exclude some small incidents either because of the great heat or minor injuries due to the mosh pit. It is another day where I say « mission accomplished ».

Québec-Métal Facebook: https://www.facebook.com/Québec-Métal-252549814787919
Translation: Mélanie Goulet
Review: Alain Labonte
Photos: Alain Labonte
 ©Québec-Métal 
 

No comments:

Post a Comment